la Diagonale de l’art – L’art invisuel, qu’est-ce que c’est ? – Libération.fr

La Biennale de Paris en diagonale dans Libération par Eric Monsinjon avec la présentation d’Alexandre Gurita, artiste et capteur d’institutions, qui défend un art invisuel en dépassant l’œuvre d’art et sa matérialité.

« Traverser la mer sans que le ciel le sache », cette citation, extraite du traité chinois des 36 stratagèmes, enseigne comment frapper un adversaire sans éveiller son attention. L’artiste Alexandre Gurita qui est un admirateur de ce texte de l’époque Ming l’applique volontiers au secteur de l’art. L’adversaire ici désigné, c’est l’art contemporain spectaculaire et marchand exposé dans les grandes manifestations internationales, comme la Biennale de Venise qui se déroule actuellement. 

Eric Monsinjon, la Diagonale de l’art – L’art invisuel, qu’est-ce que c’est ? – Libération.fr – 17 JUILLET 2019 

Retrouver l’intégralité de l’article sur :
http://diagonaledelart.blogs.liberation.fr/2019/07/17/lart-invisuel-quest-ce-que-cest/

Publications Connexes

Soutenez la liberté dans l’art avec La Biennale de Paris

La Biennale de Paris lance sa campagne de mécénat participatif. Pour devenir mécène et profiter des avantages, rejoignez-nous et devenez mécènes de la Biennale de Paris La Biennale de Paris garantit son autonomie et celle des artistes par la sélection d’un mécénat responsable où les institutions publiques, les structures privées et les mécènes individuels sont engagés […]